La renouée du japon: méthode et recette pour une vivace à (re)découvrir !

La renouée du Japon est une plante vivace qui vit en colonie et prolifère très vite, de la même manière que certains bambous.. Elle a été introduite en Europe dans le jardin à titre ornemental, comme c’est une plante qui est « dépolluante » (elle fixe notamment l’aluminium) elle s’est propagée facilement avec les friches industrielles ou cours d’eau (Rhône, Isère..) accueillant les  eaux de rinçage d’usines .. 

Une vivace très généreuse!

Elle est  capable de faire des rejets en souterrain à des dizaines de mètres du pied mère, par sa croissance rapide elle peut être considérée comme « envahissante »  à moins de la contenir régulièrement en la… consommant comme un légume, utilisation encore courante dans son pays d’origine, le Japon. C’est que nous vous proposerons dans cet article :avoir un autre regard sur la renouée du Japon que vous avez dans votre jardin ( pour la cueillir sauvage , comme expliqué précédemment, mieux vaut connaître la qualité du sol où elle pousse)

Recettes

Les tiges, une fois pelées, peuvent en effet être employées de différentes façons dans la cuisine. On peut aussi manger les jeunes pousses ou l’extrémité feuillées des tiges plus âgées.

Au printemps « les bouchons »

 Les « bouchons » qui viennent de sortir de terre sont délicieux, mais il faut être au bon endroit au bon moment, c’est une plante à croissance assez rapide.

 

  • Faire sauter à la poêle moins d’une minute, (sinon la pousse de renouée perds sa consistance!) avec un peu d’ail et des herbes, façon champignon sauvage

 

  • ou chauds avec une sauce blanche pour accompagner un poisson, par exemple, son goût acidulé réveille les papilles comme l’oseille.

DSC_0466_490

 

  • Lorsqu’ elles commencent à a voir des feuilles nous pouvons les déguster comme des asperges: faire blanchir quelques minutes dans l’eau bouillante et à déguster avec une vinaigrette

 

DSC_0463_487

 

DSC_0473_497

En poêlée avec patates sautées: faire d’abord cuire les patates sautées, puis ajouter les renouées et l’ail quelques minutes

DSC_0474_498 En asperge: jeter dans l’eau bouillante une minute

DSC_0475_499

Enfin j’ai testé façon « sauce »  ressemblant à une sauce à l’oseille, et c’est ma préférée!DSC_0480_504

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *