Assemblée Générale 2015

P1131692

Une vingtaine de personnes s’étaient rendus à l’assemblée générale annuelle de l’association j’art d’ain partagé. Beaucoup d’évènements ont ponctué l’année souvent en partenariat avec d’autres associations ou collectifs citoyens. Le plus important de ces évènements en terme d’organisation a été les assises de la transition en Bugey qui se sont déroulées fin juin en partenariat avec l’association stop forages Bugey.(Nous remercions le conseil général de l’Ain pour sa participation à 20% au budget de l’évènement, la mairie de Belley mais aussi la maison Saint Anthelme).

Évènements ponctuels :

De mars à Novembre 2014, une vingtaine d’évènements se sont ainsi succédés dont la visite du jardin de Saint Anthelme dans le cadre de l’évènement de l’office du tourisme : « Belley à pas contés » ; mais aussi en mai le débat sur les semences avec les associations graine de colibris et solimence. En juin, nous avons inauguré le projet de Mathilde Lambert, dans notre jardin, en partenariat avec la crèche les petits loups et le centre social qui est « un jardin pour se faire du bien ». Puis le mois s’est fini sur les assises de la transition qui a réunit plus de 400 personnes autours de débats, de visites,… En été, nous avons participé à la rédaction du livre « les biscornus », initiative du SIVOM dans le cadre du plan de réduction des déchets ménagers.

La rentrée de septembre s’est matérialisée avec une activité de Yoga et sophrologie au jardin avec Nicole Christiane (Sophrologue et professeur de Yoga). Nous avons poursuivit le mois avec une visite de l’exposition de paysage « ville et champs » à Genève ; ceci afin de découvrir des jardins contemporain et la contrainte paysagère dans un environnement péri-urbain.

http://www.geneve-villesetchamps.ch/

Enfin, nous avons terminé le mois avec notre participation aux journées du patrimoine dont le thème était : « Nature et patrimoine ». Dans ce cadre, nous avons fait deux évènements. Le premier a été de faire découvrir notre jardin éco-paysager de Saint Anthelme qui y a inclus la problématique du « tiers paysage ». Le deuxième évènement qui s’est fait en partenariat avec la société savante « le bugey » a été une conférence axée sur l’influence de l’abbaye de Saint Maurice d’Agaune dans le bassin rhodanien. Ce fut une façon de se remémorer que la vallée du Rhône a eu une unité culturelle, politique et historique jusqu’au bas moyen-âge.

L’année s’est poursuivit avec la journée de la transition, notre participation à la marche bleue, le forum des associations, et notre participation au mois de l’économie social et solidaire où s’est effectué la distribution des paniers de l’association terre ferme dans le jardin de Saint Anthelme. Nous avons pu ainsi découvrir le jardin la nuit avec la participation d’une conteuse qui est n’est autre que notre secrétaire.

Animations et projets réalisés :

Il faut noter notre partenariat avec le SIVOM du Bas Bugey qui s’est concrétisé par la mise en place d’un certain nombre de lieu de compostage collectif. Nous citerons ceux du collège d’Artemare, du Lycée de Belley, de la Maison Saint Antheme et de l’école de Montessori à Champagne en Valromey.

Parmi les animations, nous nous sommes occupés d’un atelier sur l’EEDD pour le centre sociale ESCALE, puis nous avons fait de l’accompagnement à la scolarité dans le cadre du programme CLAS.

Nous avons continué notre participation dans le cadre d’animations/créations/gestions de jardins dans les écoles et certains établissements (EPHAD par exemple).

Les jardins .

L’assemblée générale a été l’occasion de présenter les nombreux jardins que nous avons créé ou qui sont en cours de réalisation. Ce sont surtout des jardins pédagogiques éco-paysagers en partenariat avec des écoles ou des jardins a vocation thérapeutique dans des EHPAD.

Tout d’abord le jardin de Montessori à Champagne en Valromey où l’école a voulu insérer le thème de l’Afrique. Cela se concrétise par un jardin axé sur les Graminées qui donneront un paysage de « Savane » au jardin. Cette dimension a permit aussi de montrer que les graminées sont à l’origine de 75% de notre alimentation. Dans le Bugey/Valromey, la création de prairie, mais aussi de champs de céréales a structuré sont paysage.

Montessori2014 cultures

Puis le jardin de l’école des Balmay à Vieu d’Izenave : L’objectif de ce jardin est de créer d’un point de vue paysager une unité sur une longue bande de terre. Trois jardins correspondant aux trois classes de l’école ont vu le jour (CE, CM et maternelle). Ces jardins sont entrecoupés de bandes herbeuses, de prairies, afin d’amener la connaissance des écosystèmes naturelles. Ce jardin entre aussi dans un cadre plus vaste de la mise en place d’un jardin pédagogique au naturel à la fois plus sobre au niveau énergétique mais aussi plus respectueux des écosystèmes naturels. Ce jardin sera pris en charge à 59% par le conseil général car il rentre dans l’objectif départementale de préservation à l’environnement.

plan masse balmay

Le jardin de l’école des Neyrolles : ce jardin rentre dans le cadre de la mise en place d’un espace pédagogique de la connaissance de l’environnement. Les techniques employés sont des techniques respectueuses de la nature qui par leur facilités peuvent être mises en œuvrepar les élèves dans un temps assez courts (comme le sont les jardin du Balmay et de Montessori). Ces techniques sont axées sur la connaissance des sols ( mulching). Le compostage rentre aussi dans cette dynamique.D’un point de vue paysager, le jardin des Neyrolles se développe en cercle par marquer une unité dans un environnement de mitage.

img169

Le jardin de l’école de Ceyzérieu : ce jardin rentre dans le cadre de la mise en place d’un espace pédagogique de la connaissance de l’environnement et il est développé de a même façon que les jardins précédents. L’objectif a été d’optimiser l’espace. Il est composé de 6 carrés qui peuvent devenir dans le temps 3 rectangles si l’on a besoin de plus d’espaces cultivés. Il n’y aura pas d’espaces naturels sauf si un des carrés est dévolu à cela. La culture est aussi une culture « sans labour » qui favorise la bio-diversité du sol et diminue l’usage d’énergie fossile.

img153

Le jardin de l’EHPAD « les jardins de Médicis » : Ce jardin a un objectif plutôt thérapeutique dans le sens où l’objectif est de faire sortir les pensionnaires de l’EHPAD. Des techniques douces sont utilisés comme le mulching qui évite le Labours. Ces techniques sont donc adaptées à ce type de publique. Des études montrent que la pratique de jardinage où l’activité dans un jardin (même si ce n’est que marcher) diminuait le risque de maladie d’Alzheimer.

DSC_0293_13265

 

Enfin le jardin de Saint Anthelme qui est en constante évolution.

La création de jardins et la mise en place de compostages collectifs sont deux aspects complémentaires de favoriser des jardins plus respectueux de la nature avec un objectif de réduire l’empreinte écologique humaine. Et de montrer qu’il est possible de le faire sans réduire notre « confort de vie matériel ». Au contraire, ces techniques visent à augmenter notre confort de vie et à réaliser des économies. Économies dans l’utilisation d’énergies fossiles, mais aussi économies dans la taxes d’ordures ménagères. Enfin, économies de temps.

les projets :

L’assemblée générale a été une occasion d’exprimer nos projets pour l’année à venir : tout d’abord continuer nos activités dans l’éducation à l’environnement et au développement durable, avec notamment les animations dans les écoles et  la mise en place de divers ateliers en agro-écologie et en éco-paysage.

Continuer la mise en place du compostage collectif en partenariat avec le SIVOM du bas Bugey, mais aussi poursuivre nos recherches, nos visites et nos conférences vers de l’éducation à l’environnement mais aussi vers la connaissance du (grand) paysage.Dans ce cadre, est prévu une conférence sur « l’influence monastique du moyen âge, notamment avec l’ordre des Chartreux dans la constitution du paysage en moyenne montagne (Pré alpe-Bugey). Une direction est aussi donnée dans l’élaboration de jardins à buts thérapeutiques.

L’assemblée générale a validé à l’unanimité le bilans de l’année ainsi que le bilan financier. Elle a aussi validé à l’unanimité les projets pour l’année 2015. Le bureau est constitué par Marina Chélépine, présidente, Cécile Junet secrétaire et Eliane Baronne, Trésorière.

Pour nous rencontrer : rendez vous au jardin de Saint Anthelme tous les derniers dimanche du mois et sur notre site : http://jartdainpartage.org/

ainsi que sur notre page facebook et notre compte Twitter : @jartdainpartag

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.