Le jour de la nuit: samedi 10.10.15

En 2012 nous avions fait venir Daniel Roth de l’ANPCEN (association nationale pour la protection du ciel ) afin de sensibiliser à Belley sur la pollution lumineuse.

L’ANPCEN rappelle :

. la loi Grenelle I ne fait pas des nuisances lumineuses seulement une question d’économies d’énergie !

. elle fixe justement pour objectif la prévention, la suppression ou la limitation « des émissions de lumière artificielle de nature à présenter des dangers ou à causer un trouble excessif aux personnes, à la faune, à la flore ou aux écosystèmes ».

Une nouvelle cause d’érosion de la biodiversité

hibouLa vie s’est construite depuis des milliards d’années sur un rythme biologique articulé à l’alternance du jour et de la nuit.

Les nuisances lumineuses peuvent ainsi affecter plus ou moins ponctuellement les écosystèmes. Mais ellles peuvent aussi devenir une pollution continue en tant que telle aux effets irréversibles. L’ANPCEN rappelle que la biodiversité diurne commme nocturne a besoin d’une alternance du jour et de la nuit. La flore est également impactée. Faune et flore voient souvent leur destin liés : une grande partie des plantes et cultures dépend des insectes diurnes et nocturnes, en particulier pour leur pollinisation.  Beaucoup d’espèces dans le monde du vivant sont nocturnes : plus de 60% des invertébrés et mammifères, 90% des amphibiens, 95 % des papillons en France… et ont donc le besoin d’une obscurité la plus complète et la plus longue possible pour assurer leur cycle bioiogique (alimentation, reproduction, migration…).  Les espèces diurnes ont aussi besoin de la nuit tout simplement pour se reposer et regénérer efficacement les cellules de leur organisme.

L’ANPCEN a contribué à faire reconnaître l’enjeu des nuisances lumineuses, désormais pris en compte dans les lois dites Grenelle de l’environnement (2009-2010) et dans la loi relative à la transition énergétique (2015). (Voir nos actualités)

Décrets et arrêtés : L’association suit chaque étape de l’élaboration des décrets et arrêtés associés : nuisances lumineuses, trame verte et bleue, énergie, enseignes et publicités lumineuses, responsabilité sociétale, gouvernance, participation des citoyens….

L’ANPCEN a travaillé au dernier arrêté paru d’extinction des bureaux non occupés, façades et vitrines, en milieu de nuit, en vigueur depuis juillet 2013. L’ANPCEN ayant demandé un bilan à 6 mois a effectué un suivi de terrain et publié un premier constat en février 2014 avant son rendez-vous avec le Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie. Elle a fait un 2ème suivi de terrain en octobre 2014. (Consultables sur notre site)

Stratégies et textes de référence nationaux : 

Plan national de prévention des nuisances lumineuses : L’ANPCEN demande un plan national de lutte contre les nuisances lumineuses, afin de favoriser une approche transversale, cohérente, une mobilisation derrière les objectifs publics de tous les acteurs concernés et une organisation plus transversale des représentants de l’Etat concernés, une révision des cahiers des charges actuellement utilisés pour les diagnostics de l’éclairage extérieur. L’ANPCEN souhaite une approche globale des objectifs et des impacts et une approche moins sectorielle.

POUR PARTICIPER AU « JOUR DE LA NUIT » DANS L’AIN à Vions !

Activite: Balade aux lampions animée par un astronome de l’observatoire de la Lèbe (01), observation du ciel.
Extinction de l’éclairage public.
Lecture de contes sur le thème de la nuit par une bénévole.
Heure du rendez-vous:20h00
Durée de l’activité: 2h
Lieu du rendez-vous: mairie de Vions

Faut-il s’inscrire?: non

Contact:
Elise Faure
04.79.54.52.54

EN SAVOIR PLUS SUR L’ANPCEN: http://www.anpcen.fr/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.